Personnages

Qui allez-vous incarner ?

Pendant la soirée d’enquête, vous aurez à converser avec les 11 autres joueurs pour découvrir des indices et ainsi avancer dans l’investigation. Tout comme vous ils incarneront des personnages ayant été des proches de Gustave Courbet. Pour se faire, voici quelques petites informations vous permettant de vous plonger au préalable dans l’univers dans lequel vous devrez évoluer le jour de la soirée; vous pourrez ainsi, peut être, commencer à trouver des indices ici !

Louis Veuillot

D’origine modeste je ne me suis jamais laissé définir par cela. À treize ans j’ai abandonné l’école pour gagner ma vie. De là j’ai fais la rencontre d’une vie, le frère de mon employeur, poète, m’a tourné vers l’écriture.

Joseph Sage

Je suis né à Chantrans, petit village non loin d’Ornans. De là j’ai suivi les pas de mon père et de son père avant lui pour devenir ouvrier. Nous travaillons pour l’entreprise Gradin d’un riche propriétaire qui vit sur ces terres depuis aussi longtemps que ma famille. Nous avons tous travaillé pour lui et ses aïeux et cela pour une misère.

Lazare Carnot

Je viens de Nolay en Côte-d’Or d’une famille bourgeoise. Nous avons tous fort bien réussi dans la famille. Je parti à l’âge de dix-neuf ans faire mes armes, on me grada et je dirigeais d’une main de fer mes troupes vers les victoires.

Charles Baudelaire

Je suis né à Paris dans une famille de type bourgeoise, mon père étant décédé lorsque j’avais cinq ans je n’ai pu le connaître vraiment, mais son héritage vie toujours en moi. C’était un homme lettré,qui était passionné de la réflexion des Lumières et de la peinture. Je fus intéressé moi même très vite à la poésie.

Apollonie Sabatier

Ma ville de naissance est Mézières d’une famille demi-mondaine. Je suis de celle que l’on se languit, on aime peindre mon portrait ainsi que mon corps. Pour ces artistes je suis une source inépuisable d’inspiration. Mais je ne suis pas qu’un corps je suis également un esprit.

Alfred Mosselman

Je suis né à Paris, mon père étant un riche commerçant je n’ai toujours connu que l’opulence. Je fis des études d’ingénieur et fût l’une des grandes figure de la vie mondaine parisienne en appartenant à la jeunesse dorée de Paris . J’épousa même pour un temps l’une des maîtresse de l’Empereur, si cela ne relevait pas d’une certaine supériorité de ma personne, qu’on me retire ma fortune !

Virginie Binet

Je suis né à Besançon, ville qui a vu naître nombre de personnes de renom, dans une famille aimante. Je viens d’un milieu plutôt mondain. J’ai rencontré une foule de gens depuis que je suis en âge de fréquenter les réunions et réceptions de cet univers, mon père en étant très friands.

Jeanne Duval

Je ne suis pas comme tous ces gens d’esprits que je côtoie. Je suis née à Haïti, là où le temps y est plus favorable qu’ici. Je suis montée sur Paris pour vivre une vie meilleure. De là je me suis tournée à la scène croyant pouvoir me faire un nom en récoltant gloire et fortune.

Pierre Joseph Proudhon

Je suis né à Besançon où j’ai été élevé dans un milieu paysans catholique. Ma mère fervente croyante voulais pour moi une vie de dévotion. Dans mes études je fus bon et même très bon au point de recevoir une bourse.

Alphonse Promayet

Je suis né à Ornans, un village en Franche Comte entouré de pâtures et de forêts. J’étais destiné je pense comme toutes les personnes naissantes dans ces petits villages à travailler la terre ou à devenir ouvrier pour un riche propriétaire.

Max Buchon

Ma naissance fut à Salin, jolie petite ville jurassienne où j’y grandis. Je partis ensuite faire mes études en Suisse. À mon retour je me concentra sur l’écriture au tendance socialiste inspiré de Fourier. Je m’inscris sur le plan politique de ma ville et me tourna vers le parti Républicain, me sentant proche de leurs valeurs.

Alfred Bruyas

Je suis née à Montpellier, mon père était un riche banquier mais la finance ne m’intéressait guère. Dès l’enfance j’ai eu une vraie passion pour l’art, il n’y avait que ça qui pouvait me voler plusieurs heures de mes journées sans que je ne m’en aperçoive. J’entra naturellement vers ma vingtaine dans un atelier de peinture pour tenter d’appartenir à ce monde qui me fascinait.

NOS PARTENAIRES

RETROUVEZ-NOUS

UFR STGI

4 place Tharradin

25200 Montbéliard

Tél. 03 81 99 46 62